Accueil » Actualités » CFA2 : le bilan à mi-saison.

CFA2 : le bilan à mi-saison.

 


Source : www.foot-national.com Follow us : @footnational on Twitter | footnational on Facebook

- Saint-Brieuc seul au monde.

Neuf victoires, un nul, une défaite, 23 buts marqués, 4 encaissés, le début de saison de Saint-Brieuc, après onze journées disputées, est quasiment parfait. Le solide leader du groupe A de CFA2 compte, pour l’heure, huit points d’avnce sur son premier poursuivant, Laval B. Les Briochins, avec leur attaque de feu et leur défense de fer, ont une marque de fabrique, ils finissent souvent très fort, avant la mi-temps mais surtout les rencontres. Uniquement battu par son dauphin cette saison, Saint-Brieuc, toujours invaincu à l’extérieur, semble déjà s’envoler vers une accession en CFA qui lui tend les bras.

- Vannes et six autres formations pour une deuxième place ?

Derrière, si le titre de champion et la promotion qui va avec semble compliquée à aller contester, le statut de meilleur second s’annonce très disputé puisque pour le moment, pas moins de sept clubs se tiennent en... trois points. Dans ce peloton, où tous n’ont pas joué le même nombre de matches (entre 10 et 12 selon les écuries), on trouve trois réserves professionnelles, Laval, Angers et Brest, mais pas seulement. Ainsi, Vannes et son attaque prolifique est plus que jamais dans le coup, au même titre que Vertou et sa solide défense, Dinan-Léhon (6ème) et Sablé-sur-Sarthe (8ème) complétant le tableau.

- La Flèche sous la menace, mais pas que....

Dans la course au maintien, La Flèche est virtuellement relégué après douze journées. La deuxième moins bonne attaque de ce groupe A n’a gagné que deux fois depuis le début de saison, un triste record. Néanmoins, Lannion, ou encore Changé et sa défense cauchemardesque (29 buts encaissés en 12 matches) peuvent trembler, eux aussi.

En parallèle, Fougères (11ème), et la réserve de Guingamp (10ème), qui n’a toujours pas partagé les points cette saison (4 victoires, 8 défaites) sont loin d’être dans le confort, eux non plus. Enfin, un peu plus loin, on trouve la Tour d’Auvergne Rennes (8ème), qui n’est pas sous la menace directe des mal classés mais qui devra revoir son animation offensive (9 buts marqués, moins bonne attaque de cette poule A) après la trêve pour s’éviter toute mauvaise surprise au printemps prochain.




Site créé avec SPIP par BM-Webdesign