Accueil » Actualités » N3 : Les entraîneurs font le point en ce début (...)

N3 : Les entraîneurs font le point en ce début 2018.

 


Pendant la trêve, les entraîneurs Gilles Davaï et Rémy Le Bourdoulous ont remobilisé leurs troupes de National 3 qui a effectué un bon début de saison. « Les matches se jouent souvent à des détails », insistent-ils.

Après un bon début de saison, l’équipe a moins bien fini l’année 2017. Quelles en sont les raisons ?

Les équipes adverses nous ont pris un peu à la légère en début de saison et elles se méfient plus aujourd’hui. Les scénarii nous étaient favorables avec des rencontres face à des équipes de notre niveau, comme la TA Rennes, Concarneau B. En fin d’année, les scénarii l’étaient moins et les matches se jouent à des détails. Dans l’effectif, on compte plusieurs étudiants, qui s’entraînent moins actuellement. On a besoin de beaucoup d’énergie pour mettre notre jeu en place, avec beaucoup de mouvements. La période hivernale est plus difficile, avec les mauvaises conditions météo, la fatigue du travail, les études, les déplacements.

En début de saison, il vous a fallu reconstruire une ossature, cela n’a pas été trop compliqué ?

Du tout, les joueurs ont bien adhéré au projet. La préparation s’est bien passée et les premiers résultats nous ont été favorables. Ils ont permis d’entretenir une dynamique.

Après la refonte des groupes, quel est le niveau par rapport au groupe de CFA2 des saisons précédentes ?

C’est difficile pour nous de juger de la différence de niveau ou pas. Mais les équipes qui montent de DH sont des équipes qui ont déjà évolué à ce niveau, sauf Ergué-Gabéric. Plabennec et Vannes n’ont rien à envier aux premiers des saisons passées. Il y a également les réserves pro Guingamp et Brest qui ont un bon effectif. À part les trois premiers, le championnat est homogène.

Quelles sont les équipes qui vous ont surpris en ce début de saison ?

Le Stade Brestois B, pour sa qualité de jeu, et Redon pour un promu.

Vous avez beaucoup travaillé pendant la trêve ?

Nous avons scindé la trêve en deux périodes, après les dix jours de vacances qui ont suivi le match face à l’US montagnarde. Nous avons fait trois entraînements les 26, 27 et 28 décembre, avec une charge de travail très importante. Nous nous sommes entraînés également les 2, 3 et 5 janvier. Cette période aura permis, nous l’espérons, de faire prendre conscience à tous les joueurs que les matches se jouent à des détails et que la différence entre les équipes au classement, en fin de saison, s’expliquera par un investissement de tous les instants.




Site créé avec SPIP par BM-Webdesign