Accueil » Actualités » N3 : Derby ce Week-end à Guingamp.

N3 : Derby ce Week-end à Guingamp.

 


Week-end de derby ! Guingamp B (5e) et Lannion (6e) s’affrontent, samedi, dans un match forcément particulier pour Kévin Bodin. Passé par Guingamp, désormais capitaine de Lannion, il évoque cette rencontre un peu spéciale et la fin de saison qui approche.

Kévin Bodin, qu’est-ce que ça fait de jouer un derby face à Guingamp ? C’est toujours particulier même si c’est vrai qu’aujourd’hui, notre groupe a énormément changé. On a beaucoup de joueurs de l’extérieur et plus forcément du cru. C’est vrai que cette histoire de derby perd un peu de son charme, même si ça reste particulier. Lannion, c’est le club près de Guingamp qui a envie de montrer qu’il existe, qu’il a aussi de la qualité. On espère bousculer les jeunes joueurs de Guingamp et les pros s’il y en a. C’est un peu une histoire de suprématie, même si ce n’est pas non plus une grosse rivalité car les deux clubs s’entendent bien.

Une place et quatre points séparent les deux équipes. À quel genre de match peut-on s’attendre ? On s’attend à un match compliqué. Guingamp, c’est une belle équipe. Ça va être un match avec du jeu, parce qu’on est deux équipes qui aiment jouer. J’espère qu’il y aura de la bonne qualité technique et du spectacle. Le maître mot chez nous, ça va être solidarité. Il faudra aussi remporter le défi physique qui est très important contre les équipes réserves de clubs pros.

En 2018, Lannion est sur une belle dynamique, avec 4 victoires, 2 nuls et 2 défaites, à l’opposé d’un début de saison compliqué... C’est sûr, on a connu une période très délicate, du début de saison au mois de décembre. On avait de nouveaux entraîneurs, beaucoup de nouveaux et très jeunes joueurs qui, pour certains, découvraient le niveau. Il a fallu le temps pour reconstruire une équipe. Là, on voit que la mayonnaise a bien pris. Depuis janvier, on a toujours des bons contenus dans les rencontres et on voit que ça nous sourit. On a un bilan ultra-positif, c’est très important pour préparer la fin de saison, jouer libérer, car le maintien est quasiment acquis, même s’il manque quelques points.

Le calendrier final vous est plutôt clément. Quel objectif vous êtes-vous fixé ? On ne regarde pas spécialement le calendrier. On essaye de garder la même philosophie de jeu. C’est un championnat tellement serré et homogène que l’on ne regarde pas trop le classement. Même face aux équipes de bas de tableau, c’est toujours très compliqué de jouer. Il n’y a pas d’objectif précis. On a tous l’esprit compétiteur, on aimerait bien être à cette 6e place et pourquoi pas au-dessus mais il ne faut pas non plus être trop prétentieux. Si on peut gratter des places, on ne se privera pas mais on ne veut pas finir la saison en roue libre.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/football...




Site créé avec SPIP par BM-Webdesign